10/08/2017

10 août

Ajoutant un seul point, si petit soit- il, à la magnifique broderie de la Vie, discerner l’Immense qui se fait et qui nous attire au cœur, et au terme de nos activités infimes, le discerner et y adhérer: tel est au bout du compte le grand secret du bonheur.  PIERRE TEILHARD DE CHARDIN

Bonne journée !

Commentaires

Bonjour !

Deux textes de méditation au choix pour l' Eucharistie du dimanche 13 août  ( Mt 14, 22- 33 )

Dans le thème de la confiance en Dieu , de Dieu qui est " Providence " jusque dans les moindres détails de notre vie ,

D' abord une belle parole de Sainte Mère Térésa : " Chaque petite chose cache  Jésus déguisé "

voici deux textes :

 le premier de Edmond Blattchen , journaliste , qui a animé l' émission " Noms de Dieu " pendant plusieurs années ;

Il se trouvait dans un embouteillage , et voulait arriver au chevet de sa maman malade .
Pendant ce temps .... 


Voici les mots d' Edmond Blattchen qui raconte une rencontre inattendue auprès de sa maman malade :

... " j’ai eu un moment de grâce. À la fin de sa vie, ma mère était en maison de repos. Je venais la voir tous les soirs pour lui donner un petit yogourt aux fraises.
Un soir, j’étais très en retard et en entrant dans sa chambre, il y avait une dame qui, me voyant, me dit : « Vous savez, je ne suis qu’une bénévole. » Et elle me tend le pot de yogourt et la cuillère avec laquelle elle était en train de donner à manger à ma mère.
Je me suis alors approché de maman pour l’embrasser. Mais quand je me suis retourné vers cette femme pour la remercier, elle avait déjà disparu.
Ce soir-là, j’ai vu Dieu de dos. Cette dame avait les mains de Dieu. Elle m’a dit Dieu. Ma vie a changé ce jour-là.
On me demande souvent quelle est la personne qui a le plus compté pour moi. Je réponds : cette bénévole. "

                                        - Edmond Blattchen -
Rencontre avec Edmond Blattchen : " La Parole de Dieu me suffit "

 Extrait de " l' Appel  n° 385 de mars 2016 , propos recueillis par Gérard Hayois .
-----------------------------------------------------------------------------------------

Le deuxième est un récit tout symbolique , et plein de signification entre les lignes , où l' on découvre aussi la Providence de Dieu , c' est le fardeau de la fourmi !

le fardeau de la fourmi
Publié le 9 mars 2009 par myosotis


Le fardeau de la fourmi
Voici une histoire touchante; c'est une femme qui a perdu un verre de contact au milieu d'une escalade en montagne, elle a dû se résigner à gagner le sommet avec sa vue embrouillée.

Elle s'est mise à penser au verset qui dit: "Les yeux du Seigneur sont sur toute la terre" et elle a prié: "Seigneur, tu vois toutes ces montagnes. Tu connais chaque pierre et chaque feuille sur ces montagnes et tu sais exactement où se trouve mon verre de contact."
 
Finalement ce fut le temps de redescendre, en bas de la montagne, à plusieurs centaines de pied du milieu de la montagne, un nouveau groupe s'apprêtait à attaquer celle-ci.

Comme l'un d'eux commençait à grimper, il s'est écrié: "Eh vous autres, quelqu'un a-t-il perdu un verre de contact?"
 
C'est si petit, comment a-t-il fait pour le remarquer?...  Une fourmi transportait le verre de contact lentement sur la face du rocher.
 
Nous pouvons méditer sur plusieurs points avec  cette histoire :

du point de vue de la fourmi, si petite et pourtant utile entre les mains de Son créateur!

Du point de vue de cette femme, confiante en Son Dieu qu’elle connait et sait fidèle et si proche ...elle n’a pas été déçue !

Et du point de vue de Dieu, si proche qu ’Il  aime à nous rappeler que rien ne Lui est impossible et qu’Il s’intéresse aux moindres petites choses de nos vies !

Tout de bon à vous !

Écrit par : Myriam de Terwangne | 10/08/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.