25/12/2017

25 décembre

Nous n’avons pas à penser quelque chose, mais à vivre Quelqu’un. Il s’agit de communiquer une Présence qui ne fait pas de bruit, une Présence qui est au cœur du silence et que le silence seul peut transmettre.  Maurice Zundel

Belle et bonne fête de Noël !  Bonne journée !

 

Commentaires

Merci !

En écho , un joli texte de MAURICE ZUNDEL : " Quand Dieu veut naître de nous " :

Quand Dieu veut naître de nous ( Maurice Zundel)
 
Une petite fille au bras de sa mère, allait à la rencontre du soleil couchant, dans la douceur d'un printemps où toute la nature était suspendue de bonheur [...]

Le recueillement du soir s'étendait silencieusement sur les vignes enveloppées d'ombre. Le lac était immobile comme un regard contemplatif dans l'orbite de feu des montagnes. La terre, dans les feuillages peuplés d'ailes, chantait l'hymne de la vie.

Les deux promeneuses cheminaient dans cette gloire sans rien dire, en émoi d'une découverte où, elles communiaient étroitement.

Tout à coup, enivrée de la beauté du spectacle, ne sachant comment rendre grâce pour tant de joie, la petite fille se jette au cou de sa mère, en lui disant avec ferveur :

« Maman, tu es née de mon cœur. »
 
C'est une restitution analogue, infiniment plus réelle encore, que l'amour divin nous propose : Il a voulu, le fruit de notre amour et l'accomplissement de notre fécondité :
 
« Celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux est mon frère et ma sœur et ma mère. »
(Mt 12, 50)
 

 
Maurice ZUNDEL, Notre Dame de la Sagesse, Cerf, Paris 1950, p. 117-118, extraits par F. Breynaert

Très joyeux Noël !
 

Écrit par : Myriam de Terwangne | 25/12/2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.